Truite arc-en-ciel

visuel-en-cours

La truite arc-en-ciel est un grand amateur de courants rapides ,d'ou une présence massive dans les fleuves et les rivières.
On la trouve également dans les lacs et les étangs puisque son extension en Europe résulte de mesures d'implantation.
Ce n'est pas une espèce secondaire ; elle se déplace beaucoup et a besoin d'un vaste territoire.
Ce poisson peu farouche évolue dans les eaux claires, mais va chercher sa nourriture jusqu'à 10m de fond.
Il se plait dans les remous ou l'écume formée au pied des cascades et dans les dépressions profondes ;On sait qu'il excelle dans la nage à contre-courant.
On dit cette espèce moins sensible ou moins exigeante que la truite de rivière car elle évolue aussi bien dans les eaux plus chaudes, trouble ou pauvres en oxygène.
Si elle trouve un habitat à sa convenance, elle supporte tout l'été des températures avoisinant 22°C et même supérieures durant un bref laps de temps. 

Mais cela vaut seulement pour les poissons remis en milieu naturel avant l'âge de un an ; en effet, au-delà de cette phase de croissance et à l'âge adulte, la truite arc-en-ciel tolère mal un changement d'habitat.
Malheureusement, cette pratique est très courante, car elle vise à rendre les sites de pêche plus attractifs.
Alors que dans les bassins de pisciculture, les poissons sont habitués à une alimentation industrielle, on les prive délibérément de nourriture avant de les transplanter dans un milieu naturel car un poisson affamé mord plus facilement à l'hameçon.

A moins d'être capturées auparavant, les truites arc-en-ciel connaissent une mort cruelle : fragilisées par la faim et les gros écarts de température, elles ne s'adaptent pas à leurs nouvelles conditions de vie. A cela viennent s'ajouter les maladies (mycoses).
Par contre, un élevage correct permet à l'espèce de s'intégrer dans des milieux plus ou moins désertés aujourd'hui par sa cousine la truite de rivière qui est beaucoup plus fragile et ne supporte pas des eaux de moins bonne qualité en raison de la pollution.

Il est difficile de déterminer la période exacte de reproduction car elle dépend de facteurs spécifiques pour chaque souche d'élevage.
La plupart des informations à ce sujet émanent d'Amérique du Nord, le pays d'origine de la truite arc-en-ciel.
Si en Europe, ce poisson parvient aujourd'hui à se reproduire dans un biotope naturel, sa reproduction este malgré tout aussi problématique que son adaptation.

La fraie a lieu de novembre à mai.
Dès que la saison commence, les femelles partent à la recherche d'un endroit adéquat, sur un fond sableux ou graveleux, où elles creusent un trou.
Elles sont très convoitées par de nombreux mâles rivaux.
Une fois la nidification achevée, la femelle et un mâle se blottissent côte à côte dans la cavité où elle dépose ses œufs et lui sa laitance.
Puis le frai est fécondé par un deuxième mâle ; après l'avoir recouvert de sable ou de gravier, la femelle creuse un autre trou tout près du premier.
A chaque étape, elle pond entre 700 et 4000 œufs de 3,5 à 6 mm de diamètre.
Ce processus se répète jusqu'à la fin de la ponte, soit environ 2 000 œufs par kilo de son poids.

Dans son pays d'origine, la truite arc-en-ciel mesure 1,3 m pour un poids maximum de 15 kg.

L'espèce européenne, nettement plus petite, fait en moyenne de 30 à 50 cm pour un poids de 5 kg.
Sa croissance rapide et ses goûts alimentaires- elle consomme aussi bien d'autres poissons que leur frai-font de la truite arc-en-ciel un danger pour les populations autochtones livrées à sa voracité.
Elle n'hésite pas non plus à manger ses propres congénères.

La pêche de la truite arc-en-ciel est prolifique entre juillet et septembre.
Les pêcheurs avertis s'équipent d'un matériel mi-lourd pour capturer ce poisson à la mouche ou à la cuiller.
Il est important de connaître les bons postes qui, souvent, sont situés près de cavités creusées dans la paroi des bergers et balayées par l'eau, d'arbres retombant dans l'eau et de dépressions boueuses.
L'hameçon peut tomber à une profondeur variable puisque, selon les humeurs, la truite arc-en-ciel mord aux appâts proposés juste sous surface et jusqu'à 10 m de profondeur.

Loutre d'Europe (Lutra lutra)
Poisson-chat
 

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://www.mplux.be/