Le cycle de l'eau en 6 étapes

MPLUX-le-cycle-de-l-eau-v2

Évaporation et transpiration des végétaux.

Sous l'effet de l'énergie solaire, l'eau des mers et des océans s'évapore dans l'atmosphère sans le sel et les autres impuretés. L'évaporation est plus importante au niveau des océans qu'à l'intérieur des terres: lacs, rivières et fleuves.

Donc, les rayons du soleil réchauffent l'eau des rivières, des fleuves, des lacs, des mers et des océans et la fait passer de l'état liquide à l'état de vapeur d'eau (gazeux) : c'est l'évaporation.
Les plantes et les autres espèces végétales puisent l'eau dans le sol et la rejettent sous la forme de vapeur d'eau. Environ 10% des précipitations tombant sur la Terre proviennent de la transpiration des végétaux, le reste est en conséquence dû à l'évaporation. La transpiration des plantes et l'évaporation du sol humide libèrent de l'humidité qui s'élève dans l'atmosphère sous la forme de nuages.

L'action du vent

Le vent déplace les nuages au-dessus des terres. Cela va donner lieu aux 2 étapes suivantes.

La condensation et les précipitations

Au contact de l'atmosphère, la vapeur d'eau se refroidit et se transforme en petites gouttelettes qui vont être à l'origine de la formation des nuages qui sous l'action des vents vont se diriger vers l'intérieur des terres. Cette étape se nomme : la condensation. Transportés par la circulation atmosphérique, les nuages se déplacent et l'effet de la gravité aidant, l'eau retombe sur le sol sous forme d'eau, de neige ou de grêle (état liquide ou solide). Nous sommes en présence de précipitations.

Le ruissellement et l'infiltration

L'eau qui n'est pas absorbée par le sol, ruisselle le long des pentes jusqu'à se déverser dans les rivières, les fleuves et les lacs. Elle sera ensuite transportée jusqu'aux mers et océans. Les ruisseaux, les rivières, les fleuves ou les lacs qui reçoivent les eaux de ruissellement sont appelés cours d'eau de drainage. L'eau de pluie s'écoule lorsqu'elle rencontre un sol imperméable et dévale de l'amont vers l'aval. Le ruissellement part de la source en passant par le ru, le ruisselet, le ruisseau, la rivière, le fleuve pour se jeter dans les mers et les océans. Nous avons donc : un ruissellement.
L'eau de pluie pénètre dans les sols perméables. En s'infiltrant dans un sol perméable, l'eau peut parfois remplir une poche souterraine (grotte) et former un véritable réservoir d'eau. L'eau contenue dans ce réservoir (nappe d'eau ou nappe phréatique) trouve parfois un chemin naturel vers l'extérieur. L'endroit où jaillit l'eau hors du sol s'appelle la source. Certaines nappes d'eau souterraines, une fois découvertes, peuvent aussi être exploitées par l'homme comme réserves d'eau potable. Un peu moins de la moitié des précipitations va recharger les nappes phréatiques, le reste part en évaporation. Ceci représente l'infiltration des eaux.

Barbeau
Les noeuds
 
  1. Commentaires (6)

  2. Ajouter le vôtre
Evalué 5 sur 5 sur un nombre de 5 évaluation(s)
This comment was minimized by the moderator on the site

Merci, ça aide beaucoup !

Jacob Charette
This comment was minimized by the moderator on the site

C'est vraiment cool

Nelson
This comment was minimized by the moderator on the site

Bonjour, comprendre pour une fois.
Le cycle de l'eau ne s'est jamais effectué en 3 étapes mais en 7 étapes(new 2017).
A – en 3 phases (ce que tous les savants du monde savent)
1 – Evaporation
2 – Condensation
3 – Pluie...

Bonjour, comprendre pour une fois.
Le cycle de l'eau ne s'est jamais effectué en 3 étapes mais en 7 étapes(new 2017).
A – en 3 phases (ce que tous les savants du monde savent)
1 – Evaporation
2 – Condensation
3 – Pluie Ceci est une distillation de l'eau dont dont on a fait son cycle naturel.
•Si la pluie se formait ainsi, il aurait beaucoup plus plu en été qu’en hiver étant donné l'importance de l'évaporation en période chaude.
•L’éclair et le tonnerre ici n'ont aucun lien avec ce cycle, mais pourquoi s'attend-on à de la pluie lorsque un orage éclate (éclair+tonnerre)?
B – en 7 phases (ce que tous les savants du monde ne savent pas).
1 – Evaporation
2 – Décomposition de la vapeur (hv+H2O→↖H2+O↗libres)
3 – Compression par opposition de 2 forces mécaniques (courants d'air ascendants et descendants).
4 – Ionisation ( agitation, frottements et rayons solaires (2H+)+2é- ce qu'on appelle nuage positif et (O+2é-) ce qu'on appelle nuage négatif.
5 – Synthèse explosive (O+2é-)+(2H+) → H2O + éclair + tonnerre (le nuage naît).
6 – Condensation
7 – Pluie Tel est le cycle naturel de l'eau
“éclair + tonnerre + pluie= une seule opération“ http://pdf.lu/czD9/ dans une page (dessins inclus) •On voit la lumière en premier (éclair, voir vitesse de la lumière).
•Ensuite on entend le bruit de l’explosion (tonnerre voir vitesse du son).
•Enfin la pluie (la vitesse de chute des gouttes d'eau est inférieure à celles de la lumière et du son).
p.s: vous pouvez vous demander, pourquoi donc pleut-il sans éclair ni tonnerre?
La réponse: une fois le nuage naît (l'eau), il est entraîné par les vents, il se déplace tout en se condensant et en formant de la pluie par coalescence.

Lire la suite
horri mokhtar
This comment was minimized by the moderator on the site

BONJOUR,
Deux étapes sont ignorées (brûlées) dans la théorie (évaporation-condensation-pluie):

I- la décomposition: de la vapeur d'eau en H2 et O en tant que corps gazeux simples et libres, tous deux plus légers que l'air, l'hydrogène se placera...

BONJOUR,
Deux étapes sont ignorées (brûlées) dans la théorie (évaporation-condensation-pluie):

I- la décomposition: de la vapeur d'eau en H2 et O en tant que corps gazeux simples et libres, tous deux plus légers que l'air, l'hydrogène se placera le plus haut et l'oxygène monoatomique en dessous.
Personnellement je dis que que les eaux jouent le rôle de miroir-loupe, elles concentrent les rayons solaires et augmente leur intensité car on peut allumer un feu avec une loupe.
voir:
Sites que je remercies, que je respectes
- https://en.wikipedia.org/wiki/Photolysis
- http://www.google.dz/search?q=photolysis
http://biologiedelapeau.fr/spip.php?mot162 Lloyd, 1993 (UVC)
- http://acces.ens-lyon.fr/acces/terre/eau/comprendre/proprietes-physico-chimique-de-leau
- http://www.planetoscope.com/.../252-nombre-d-orages-dans-le-m...
- http://www.astrosurf.com/luxorion/meteo-orages3 eclairs.htm

II- la synthèse de l'eau en atmosphère dans une véritable réaction chimique explosive (éclair+tonnerre+pluie) et tout s'explique.

MON HYPOTHESE
Un choc scientifique inébranlable, du nouveau, du jamais entendu dan une page sur:
COMMENT NAIT UN NUAGE ?

a-La photolyse (photodissociation ou photo-décomposition) des eaux océaniques consiste en la décomposition des molécules d'eau en H2
libres (2/29 = 0,068) et en atomes O libres (16/29 = 0,551, tous deux plus légers que l'air doivent monter.
https://en.wikipedia.org/wiki/Photolysis
http://www.google.dz/search?q=photolysis

b- L'oxygène contenu dans l'air (O2) est en contact permanent avec la surface d'eau, sous l'effet de la chaleur, l'air chaud monte, l'air froid est attiré pour le compenser, cette attraction constitue une force mécanique de frappe sur les surfaces d'eau,
le O2 qui constitue une proportion est connu très électronégatif, il réagit facilement avec
les sels dont par exemple le chlorure de sodium (NaCl, assemblage d'ions Na+ et Cl-) dissout dans l'eau.
dissolution de l'oxygène dans l'eau).
-L'oxygène de l'air réagit avec le NaCl :
O2 + 4NaCl → 2Na2O + 2Cl2/2 : pour simplifier
O + 2NaCl → Na2O + Cl2
-La molécule de chlore (Cl) attaque les produits hydrogénés H2O, elle leur arrache les protons H⁺: donc
2Cl2+ 2H2O → 4HCl+O2, on divise par deux pour simplifier: chaque molécule Cl2 attaque une molécule H2O
↑ ↑
O + 2HCl ← H2O + Cl2 Cl2 + H2O → 2HCl + O
deux atomes O s'échappent chacun d'un coté)
-La molécule O2 est restituée à l'atmosphère sous forme d'atomes O plus légers que l'air (O=16/29=0,55), ils s'échappent en hauteur.
-La molécule d'oxyde de sodium Na2O issue de la première réaction réagit avec les 2 molécules HCl issues de la deuxième réaction.
↑ ↑
2HCl+Na2O → H2 + 2NaCl + O
Une molécule d'eau vient d'être décomposée en H2 (2/29= 0,068) et O (16/29=0,55), ils s'échappent en hauteur et les 2molécules initiales de NaCl se sont reconstituées pour répéter ces réactions jusqu'à venir à
bout de toutes les molécules d'eau.
Les molécules d'eau (vapeur) ne se détachent pas en tant qu'H2O de leur ensemble pour former la vapeur mais
compte tenu de l'abondance de molécules H2 et d'atomes O libres, un petit nombre d'entre eux entre en collision lors de leur ascension rapide, ils s'entrechoquent et forment des molécules H2O qu'on appelle vapeur (eau à l'état gazeux H2O),

c- Quel est le sort de la vapeur donc? Cette vapeur d'eau H2O est à son
tour décomposée en H2 et O, car les UV qui ont pu décomposer l'eau des océans (le point le plus bas de la terre et le plus loin du soleil "niveau 0") peuvent la décomposer car en s'élevant,elle se rapproche
plus des rayons UV à courtes longueurs d'onde (très énergétiques).
http://biologiedelapeau.fr/spip.php?mot162 Lloyd, 1993

L'étape sublime les molécules les plus légères H2 se tiendront le plus haut (ce qu'on appelle nuage positif à tort parce que n'importe quel nuage est formé de molécules H2O bipolaires en elles-mêmes + et -) et les atomes O plus lourds se tiendront en-dessous de la couche d'hydrogène (ce qu'on appelle nuage négatif à tort parce que n'importe quel nuage est formé de
molécules H2O bipolaires en elles-mêmes + et -)
C'est la véritable sublimation, les deux corps simples gazeux sont libres (état final).

d- D'où vient donc la pluie?
Les courants d'air ascendants représentent une force mécanique opposée à celle des courants d'air
descendants (opposition de deux forces mécaniques) on assiste à une compression et sous l'effet de l'agitation et du frottement ainsi que du rayonnement solaire, l'hydrogène s'ionise positivement et l'oxygène
négativement et au taux favorable de compression, les deux gaz se combinent dans une réaction chimique explosive qu'est la synthèse de l'eau, ils forment de l'eau et ce n'est qu'après la naissance du nuage qu'on peut parler de condensation.
Qui dit explosion,dit étincelle électrique, détonation donc:
(éclair + tonnerre + eau = une seule et unique opération).
Il se produit autour de la terre entre 2000 à 5000 orages par seconde(c'est-à-dire entre 172.800.000 à 432.000.000 en 24 H)
-http://www.planetoscope.com/.../252-nombre-d-orages-dans-le-m...
Chaque cellule orageuse peut produire plus de 100 éclairs par minute
-http://www.astrosurf.com/luxorion/meteo-orages3 eclairs.htm
(c'est-à-dire entre 17.280.0 00.000 et 43 200.000.000 éclairs par minute
donc entre 24.883.200.000.000 à 3.732.480.000.000.000 éclairs en 24 H) et comme chaque éclair est l'indice d'une réaction de synthèse chimique de l'eau (H2 + O → H2O), vous pouvez vous imaginer le volume d'eau qui peut se former dans notre atmosphère à chaque seconde, la condensation ne vient qu'après.

e- Condensation: Une fois les molécules d'eau nées comme je l'ai détaillé, il suffit qu'un certain nombre de molécules d'eau puissent s'unir par coalescence et acquérir un poids influençable par l'attraction terrestre pour tomber sous forme de gouttelettes d'eau ).
http://pdf.lu/nlnn/

III- Conclusion:le cycle de l'eau:
1- la vapeur d'eau est décomposée en H2 et O par UV
2- H2 (2/29= 0,068) et O (16/29=0,55) plus légers que l'air s'échappent chacun se placera dans un zone où les conditions de température et pression lui permettent d'exister en tant que tel (l'hydrogène se placera le plus haut et l'oxygène mono-atomique en dessous
3- sous l'effet de la chaleur les courants d'air chaud augmentent d'intensité (force montante) et automatiquement celle des courants d'air froid également (force descendante) c'est relatif,
4 -les deux couches d'hydrogène et d'oxygène sont rapprochées par compressibilité, une fois en contact, les deux gaz se combinent dans une véritable réaction chimique explosive, c'est ce qui explique d'ailleurs l'éclair et le tonnerre bien loin de de ce qu'on raconte (décharges électrique et tout ça) si cette réaction se produit près d'un conducteur ( le sol, arbre, homme, c'est la foudre, ils jouent le rôle de ce qu'on appelle la prise de terre)
ceci dit, je suis en train de rabâcher cela pendant plus d'un quart de siècle avec toute modestie et respect de dialogue et d'écoute mais maintenant est venu l'heure du défit.
Je défie quiconque pourrait rejeter ça ou continuer à faire la sourde oreille et endoctriner nos enfants avec cette absurdité de théorie "évaponation-condenchachion-pnuie".

Lire la suite
horri mokhtar
This comment was minimized by the moderator on the site

Toujours pas compris C'est difficile pour moi, je viens juste d'une école néerlandophone et après 7 ans je dois tout recommencer en français !!!

Dorcas
Il n'y a actuellement pas encore de commentaire
Charger plus

Ajouter vos commentaires

  1. Poster votre commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à son compte.
Evaluer cet article:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement